ETF Obligataire

Sommaire

Qu’est-ce qu’un ETF obligataire ?

ETF et obligation, que signifient ces termes ? Retrouvez ci-dessous la définition d’une obligation et le fonctionnement de son application avec un ETF.

Qu’est-ce qu’une obligation ?

Une obligation est un titre de créance correspondant à un prêt souscrit par une entreprise ou un État. Les détenteurs d’obligations se rémunèrent grâce aux intérêts produits par ces dettes. En principe, ce sont les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) qui permettent aux particuliers d’accéder à ce type de produit boursier via un compte-titre, une assurance-vie ou un PEA. Ils se divisent en 4 grandes catégories en fonction de leur composition : les OPCVM d’obligations, diversifiées, d’actions et monétaires.

Au sein de ces OPCVM, les obligations peuvent prendre 3 formes :

  • les SICAV (Société d’investissement à capital variable) obligataire, qui vous permettent de devenir actionnaire du fonds d’investissement en achetant des parts
  • les FCP (Fonds Commun de Placement) qui vous permettent de devenir co-propriétaire des obligations
  • les ETF obligataires, qui sont des fonds indiciels composés d’obligations négociées en bourse. Ils vous permettent d’investir en bourse dans des dizaines, voire des centaines de titres en un seul ordre.

Comment fonctionne un ETF obligataire ?

L’ETF (Exchange Traded-Fund), pour rappel, est un fonds qui copie la composition et la performance d’un indice de référence. Ainsi, son objectif n’est pas de faire mieux que l’indice, mais de s’en rapprocher le plus possible. Par exemple, un ETF CAC 40 cherchera à reproduire les performances du CAC 40 en vous permettant d’investir en une seule fois dans toutes les entreprises qui composent ce dernier. Il en va de même pour un ETF World qui se chargera de répliquer le MSCI World, l'indice regroupant les 1600 plus grandes entreprises mondiales.

Quel est le profil de risque d’un ETF obligataire ?

Les obligations sont plus risquées que les fonds en euros, mais aussi moins risquées que les actions. Ainsi, l’ETF obligataire s’adresse principalement aux investisseurs qui choisissent traditionnellement le marché actions ou qui présentent un profil de risque modéré.

Ce qui détermine le profil de risque, c’est la composition de l’ETF obligataire. En effet, les dettes d'États émergents, les bons du trésor ou les obligations d’entreprise ne représentent pas les mêmes tendances à la variation et ne figurent pas sur les mêmes marchés. Il y a donc lieu d’être vigilant dans le choix de votre tracker et de procéder à l’analyse minutieuse de son panier.

En fonction de votre profil de risque, vous pouvez vous orienter vers des trackers couvrant par exemple des obligations à taux variable afin d’anticiper les éventuelles hausses des intérêts américains tels que le AMUNDI FLOATING RATE EURO CORPORATE 1-3 - UCITS ETF, ou même vers des ETF éthiques comme le Lyxor Green Bond (DR) UCITS ETF ou le iShares Global Green Bond ETF.

Enfin, un ETF obligataire global vous permet de diluer le risque de concentration. Le AMUNDI INDEX BARCLAYS GLOBAL AGG 500M - UCITS ETF DR propose ainsi près de 14 000 titres !

💡 L’avis de Finary

Il est important de noter que certains ETF obligataires comme le iShare Morningstar Multi-Asset Income ne sont pas composés à 100 % d’obligations. Ce dernier par exemple contient 60 % d’obligations, mais aussi 20 % d’actions et 20 % de ressources alternatives. Cela les rend plus dynamiques, mais ils ne s’adressent pas au même profil d’investisseur.

Quels sont les avantages d’un ETF obligataire ?

Gestion passive, accès au marché des obligations et diversification, l’ETF obligataire ne manque pas d’atouts !

La gestion passive, une solution à moindre coût

L’intérêt principal des ETF, obligataires ou non, réside dans leur gestion passive. En effet, ils vous donnent accès à des centaines de titres en un seul ordre, et ne nécessitent que peu d’arbitrages. Les frais sont donc quasiment nuls, 0,2 % en moyenne.

Cette gestion passive vous permet de mettre en place une stratégie de gestion de patrimoine optimale. L’ETF obligataire vous offre l’accès à faible coût à une grande quantité d’obligations, avec un instrument flexible : vous achetez et vendez vos ETF obligataires en temps réel. Vous pouvez donc être extrêmement réactifs en cas de fluctuation du marché.

Un accès aux obligations facilité

L’ETF obligataire permet aux investisseurs d’accéder à un marché parfois difficile pour les investisseurs particuliers. En effet, les obligations du marché primaire ne sont pas cotées en bourse, et leurs prix se négocient de gré à gré, ce qui rend les transactions relativement opaques. Les trackers, quant à eux, offrent des prix transparents et sont négociables tout au long de la journée, même si les obligations dans lesquelles ils sont investis ne le sont pas. L’accès aux obligations est alors plus fluide.

De plus, le marché secondaire des ETF offre une nouvelle source de liquidité aux investisseurs. Loin d’être négligeable, il peut vous permettre de négocier des titres à un montant plus faible que le marché primaire, surtout sur les ETF obligataires de grand volume.

Une diversification du portefeuille simplifiée

Les ETF obligataires apportent une diversité bienvenue à votre portefeuille d’actifs. Bien que sensiblement plus risquées que les fonds en euros, les obligations offrent l’avantage d’être plus dynamiques tout en étant décorrélées des actions.

Ce type de véhicule vous permet de profiter d’un grand nombre d’actifs diversifiés d’une même catégorie sans fournir beaucoup d'efforts, et surtout, à un prix bien inférieur que si vous deviez composer vous-même votre panier. L’ETF obligataire a donc tout à fait sa place dans votre portefeuille, mais il est nécessaire de bien le choisir pour qu’il produise les effets attendus.

💡 L’avis de Finary

De plus en plus d’investisseurs s’intéressent aux ETF obligataires, et ces derniers ont fortement évolué pour s’adapter à la demande et aux besoins. L’approche ESG est désormais incontournable et les sociétés de gestion complètent leurs gammes chaque année. N’hésitez pas à comparer les différents trackers disponibles pour déterminer celui qui convient à vos objectifs de performance et de risques

L’ETF obligataire est-il éligible au PEA ?

À l’heure actuelle, il n’existe qu’un seul ETF obligataire éligible au PEA : le Lyxor PEA Oblig Euro UCITS ETF.

Lancé en 2019, il s’agit d’un tracker capitalisant qui suit l’indice MTS Mid Price InvG Ex-CNO Etrix All Maturity (EUR), soit les emprunts d’Etat les plus liquides de la zone euro. Il affiche une performance faible, mais positive, + 0,6 % sur un an, et semble avoir bien repris après la chute des marchés liée à l’arrivée de la COVID 19.

L’ETF obligataire n’affiche pas une performance suffisante pour être réellement rentable au sein d’un PEA. En effet, les frais de gestion, 0,2 % en moyenne, rendent le rendement quasiment nul. Il s’agit cependant d’une solution de repli intéressante pour placer son argent en profitant d’un produit boursier nettement moins volatile que les actions. Les meilleurs ETF PEA répliquent des indices actions.

💡 La solution Finary

L’ETF obligataire offre une porte d’entrée vers un marché souvent négligé par les investisseurs, faute d’accès et de compréhension. Dans un contexte économique incertain, ce tracker apporte une certaine sécurité par rapport aux actions, notamment lorsqu’il s’agit d’obligations d’Etats occidentaux. Les investisseurs qui ont l’habitude de s’exposer au marché actions peuvent ainsi se tourner vers les ETF obligataires pour combler leur besoin d’actifs à long terme sécurisés et bénéficier d’une diversification optimale. Les plus aventureux pourront s’orienter vers les ETF obligataires à haut rendement, investis sur le marché américain.

Foire aux questions