Fermez les yeux et imaginez: vous fêtez vos 30 ans. Aujourd’hui est un jour spécial puisque vous entamez la trentaine, et partez également à la retraite. Oui, vous avez bien lu. Vous allez me dire que c’est impossible. Pourtant, il existe une méthode radicale pour devenir indépendant financièrement dès 30 ans. Ça s'appelle le mouvement FIRE. Finary vous l’explique et vous donne les clefs pour l’appliquer.

L'origine du mouvement FIRE

L’acronyme FIRE signifie “Financial Independence Retire Early”. Le mouvement FIRE, proche du frugalisme, a émergé dans les années 90 à la suite de la publication du livre “Your Money or Your Life” par Vicki Robin et Joe Dominguez. Il a pris énormément d’ampleur ces 10 dernières années au point de devenir un véritable mouvement. Ils ont tous un même objectif: devenir indépendants financièrement afin de partir à la retraite aussi tôt que possible. Les meilleurs y arrivent à 30 ans. La méthode des FIRE est très simple:

  • Frugalisme: Il faut minimiser les dépenses au strict minimum. Louer un petit appartement (au lieu d’acheter), ne pas acheter de biens non-essentiels (voitures, bijoux), se déplacer en vélo, favoriser la réparation au remplacement des objets défectueux.
  • Gagner plus (sic): il est indispensable de générer des revenus conséquents pour être FIRE. En-deçà de 50K/an, cela sera très compliqué.
  • Épargner la majorité de ses revenus mensuels (après impôts): là où une personne lambda va mettre 10% de côté, un FIRE visera 50%, voire 75%.
  • Investir: l’ensemble de l’épargne part dans une allocation d’ETF 100% actions (profil de risque maximal) afin de générer les rendements les plus importants (7% par an, soit 5% après inflation). Hors de question de laisser de l’argent dormir sur un Livret A. Investir dans l’immobilier locatif est également une option. Attention, il est indispensable d’investir via une enveloppe fiscale favorable comme le PEA ou l’Assurance-Vie.

La règle des 4%, pilier du frugalisme

C’est bien gentil d’épargner 75% et de vivre comme un moine, mais comme un FIRE sait quand il peut arrêter de travailler ? Comme diraient les anglophones: “How much is enough”? C’est là qu’intervient la règle des 4% aussi appelée le safe withdrawal rate (SWR)

Réponse courte: Si vous avez 25 années de dépenses annuelles de côté et que vous en dépensez 4% par an, vous ne serez jamais à sec.

Réponse longue: Ce chiffre de 4% se base sur la Trinity Study, une étude universitaire publiée en 1998. L’étude analyse les retours des marchés financiers (75% action, 25% obligations) entre 1925 et 1995. Elle démontre qu’en dépensant 4% de son portefeuille tous les ans pendant 30 ans, vous avez 96% de chance de ne jamais finir ruiné. Mieux, dans 66% des cas, le retraité finira avec 2.8x sa mise initiale 30 ans après avoir commencé les retraits de 4%. Il pourra donc même augmenter ses dépenses.

Cette règle est-elle vraiment toujours d’actualité ? Est-ce qu’un FIRE qui serait parti à la retraite en 2008 (l’année de la dernière grande crise financière) a dût retourner au bureau ? Absolument pas, il se porte à merveille. En effet, les marchés financiers produisent des retours bien plus importants ces dernières décennies, et l’inflation est très faible. Il faudrait que les marchés stagnent pendant 27 ans de suite pour que le SWR de 4% soit trop élevé. Autant vous dire qu’on aura d’autres problèmes si cela devait arriver. De plus, le SWR de 4% part du principe que vous aurez aucun revenu une fois à la retraite. Petit récapitulatif pour une jeune active de 25 ans avec 0€ d’épargne.

Si vous voulez faire des simulations précises, cette calculette vous sera utile.

Le frugalisme plutôt que le FIRE ?

Le mouvement FIRE est une belle leçon de philosophie: mieux vaut se concentrer sur l’essentiel en évacuant le superficiel de sa vie. Exit la Tesla et les restaurants à gogo, bonjour le vélo (électrique, faut pas déconner) et les repas à la maison. C’est également une piqûre de rappel importante sur l’investissement (et le fonctionnement des intérêts composés): il faut investir tôt et de façon régulière. Empiler les livrets à 0.5% équivaut à jeter son argent par la fenêtre.

Dans la pratique, cette philosophie de vie extrême demande énormément de rigueur. La majorité d’entre nous n’ont absolument aucune envie de compter chaque centime afin d’arrêter de travailler à 35 ans.

Chez Finary, on trouve que la chose la plus importante à obtenir le plus rapidement, c’est son indépendance. La citation “Fais ce que tu aimes et tu ne travailleras pas un jour dans ta vie” a beau être ringarde à souhait, elle est vraie. Partir à la retraite n’est pas une finalité en soi, mieux vaut faire ce que l’on aime (et idéalement être payé pour cela). FIRE a le mérite de montrer que rien ne nous oblige à courir toute notre vie pour (enfin) profiter d’une liberté à 65 ans ou plus.

Le minimalisme plutôt que le FIRE

Le mouvement FIRE, c'est pour les puristes. La mise en oeuvre est très complexe et demande une grande rigueur. Mais il y d’excellentes idées à prendre dans cette méthode radicale:

  • La première étape indispensable est de faire l'inventaire de votre patrimoine (par exemple avec Finary). Comprendre son patrimoine permet de mieux investir !
  • Constituez vous un matelas de sécurité: 6 mois de dépenses sur un livret A ou une assurance-vie rachat 72h.
  • Une fois que votre matelas est constitué, investissez l’ensemble de ce que vous épargnez via une enveloppe fiscalement avantageuse (PEA d’abord, puis AV).
  • Plus vous êtes jeunes, plus vous pouvez vous permettre de prendre du risque et donc d’investir en bourse, principalement en actions.
  • Générez des revenus passifs: en manque d’idées ? Voici une liste.
  • N’oubliez pas qu’un actif qui ne produit pas de revenus devient un centre de coût.

Le régime de retraite ne cesse de se détériorer. Mieux vaut prendre les devants en cherchant une activité qui vous permettra de devenir indépendant financièrement.

Echangez avec d'autres personnes intéressées par le FIRE & le frugalisme sur la communauté Finary