Faut-il investir en bourse via des ETF en 2020 ? Sur ce terrain, deux écoles s’affrontent : la gestion active et la gestion passive (ETF) depuis plus de 50 ans. Pourtant, l'une est bien plus profitable que l'autre pour votre gestion de patrimoine. Lisez la suite pour découvrir notre verdict sans appel.

Deux salles, deux ambiances

Les fonds actifs sont emmenés par un gérant star dont le rôle est de battre son indice, et de générer de l’alpha pour ses clients. Ces fonds sont commercialisés par des gestionnaires d’actifs qui gèrent des sommes colossales. Mais ce ne sont pas les seuls à emprunter cette voie: lorsque vous achetez des actions individuelles, vous faites également de la gestion active sans le savoir.

Les ETF ont la philosophie inverse: ils partent du postulat que les marchés sont efficients, et cherchent donc uniquement à reproduire la performance de leur indice de référence. Ils ont été inventés par Jack Fouse et popularisés par John C. Bogle, le visionnaire américain fondateur du géant de la gestion passive Vanguard qui gère 6,2 Trilliards de dollar. Les investisseurs les achètent principalement via des ETF qui ont l’avantage d’être (relativement) liquides, d’être côtés en continue et donc de s’échanger relativement facilement. Par exemple, un ETF immobilier vous permettra d'investir dans un indice composés de nombreuses entreprises du secteur.

La performance comme seul juge de paix

Afin de mieux comprendre la différence entre ces deux philosophies, analysons deux fonds qui se comparent au même indice de référence, le MSCI World : Carmignac Portfolio Investissement (gestion active) et un ETF Lyxor MSCI World (ETF).

Et la performance dans tout ca ? Nous n’avons pas beaucoup d’historique car l’ETF Lyxor est encore assez récent. Sur 1 an, le fond Carmignac bat largement son indice, et donc l'ETF, principalement depuis le début du COVID.

Quelle stratégie est la plus rentable pour vous ?

Afin de trancher, nous allons analyser les performances historiques de ces 2 types de fonds et les comparer. Je ne vais pas tourner autour du pot : les ETF sont largement plus performants. Sur un horizon d’investissement de 5 ans, 79% des fonds actifs US sous-performent leurs homologues passifs. Même constat lorsque l’on regarde sur un horizon ou des géographies différentes (Europe, Asie, etc).

Il y a plusieurs raisons à cette débâcle:

  • Les marchés sont imprévisibles : Vous connaissez quelqu’un qui prédisait le COVID en 2019 ? Pour battre son indice de façon régulière, il faudrait devenir Nostradamus et avoir la capacité de prédire le futur sans discontinuer pendant des années. Sur le long terme, la performance des gérants est presque complètement aléatoire.
  • Les frais : Regardez la différence de frais entre le fonds actif de Carmignac et l’ETF Lyxor. Cette différence signifie que pour battre leur indice et être plus rentable qu’un fonds passif, les fonds actifs doivent surperformer le marché au minimum à hauteur de ces frais. De plus, vu qu’ils prennent des positions, ils ont des coûts transactionnels (trading) importants qui viennent aussi impacter négativement leurs performances. “Performance comes and goes, expenses are forever”.
  • Les actifs sous gestion : Les gérants qui battent leurs indices tous les ans ont un problème de luxe: ils attirent beaucoup de nouveaux investisseurs. Plus ils sont bons, plus leurs actifs sous gestion gonflent. Ils se retrouvent à devoir déployer des sommes de plus en plus importantes ce qui limite leurs possibilités. En effet, lorsque les gérants achètent/vendent des titres, leurs ordres massifs vont faire bouger les marchés et ils vont sur-payer (ou mal vendre) leurs titres. Cela va même les empêcher d’acheter certains titres dont la capitalisation boursière est trop faible, les privant d’opportunités. Bref, ils deviennent des géants aux pieds d’argiles.

Une histoire de probabilité

Si vous décidez d’investir dans un fonds actif, vous avez 4 chances sur 5 de choisir un fonds qui fera moins bien que son indice. Aussi, la prochaine fois que vous voyez un fonds qui se vante de sa performance absolue, regardez sa performance relative. Facile de faire +20% lorsque votre indice de référence a fait +30% sur la même période. Quand la marée monte, tous les bateaux montent avec elle…

Si nous reprenons notre fonds Carmignac, rien ne garantit que le fond continuera à battre son indice marché. Si vous souhaitez investir dans un marché, le plus simple est d’acheter un ETF qui réplique l’indice de référence de ce dernier, idéalement via votre PEA ou assurance vie afin de limiter l'imposition sur la plus-value. Bizarrement, beaucoup de conseillers patrimoniaux vous poussent à aller vers la gestion active. La raison ? Ils encaissent une partie des frais très importants que vous allez payer. La gestion passive ne les intéressent pas car elle est low-cost, et personne ne paye des commissions. Fuyez ces conseillers.

Envie de suivre votre patrimoine en temps réel et mieux investir votre argent ? Essayez gratuitement Finary !