C’est une question qui revient souvent : l’élection présidentielle US aura t-elle un effet sur les marchés financiers et si oui, lequel ?

Historiquement, les élections ne provoquent pratiquement aucun changement durable sur les marchés financiers. Une étude de l’Université Pepperdine démontre qu’une légère corrélation entre l’année du mandat et les performances du marché peut être trouvée. Mais impossible de conclure à un cycle suffisamment viable pour investir en bourse en fonction. Il suffit d’un évènement ou d’un cycle d’économie un peu différent et le schéma s’interrompt.

Néanmoins, à court terme, les marchés peuvent réagir aux programmes des candidats : budgets, fiscalité et grands projets sociétaux sont autant d'éléments qui peuvent jouer sur l’état d’esprit des investisseurs et donc avoir un impact sur la volatilité des marchés.

Cette année, Trump souhaite se faire réélir avec un programme dans la lignée de son programme actuel, et Biden présente un programme principalement en opposition sur les sujets fiscaux. Et la fiscalité, les marchés n’aiment pas. Ils se dessinent donc 2 scénarios court-termiste selon l’issue du vote :

Trump remporte l’élection

Le président sortant applique une politique ultra libérale qui favorise grandement les entreprise. Il a baissé les impôts sur ces dernières et les grandes fortunes. De plus, les récents plans de relances (“stimulus bill”) pour contrer les effets du COVID sur l’économie ont fortement boostés les marchés, à défaut d’être utile pour l’économie réelle. La bourse devrait apprécier et poursuivre sa tendance haussière.

Biden remporte l’élection

La question est plus délicate pour Joe Biden. Son programme est moins favorable aux entreprises et aux investisseurs, avec des propositions de nouvelles taxes et réglementations assez contraignantes. Néanmoins, le contexte sanitaire actuel ne lui permettra probablement pas de mettre en place ces réformes à court terme, laissant du répit aux investisseurs. Les marchés pourraient donc avoir une tendance plutôt baissière à l’annonce de sa victoire, mais rapidement contrecarrée par le délai important avant la mise en place des réformes.

En bref

De nombres études ont tenté d’identifier des schémas cycliques sur l’activité des marchés financiers lors d’années d’élection, mais aucune n’a démontré de tendance notable. D’autant plus que cette année, c’est le COVID qui mène la danse. Il y a fort à parier que la découverte d'un vaccin entrainerait les marchés vers de nouveaux sommets. Malgré 2 scénarios plausibles une fois l’élection terminée, il est très risqué de s’aventurer à parier sur un effet ou un autre sur le cours de la bourse. Ce qui est certain, c’est que la volatilité sur les marchés actions pourrait s’envoler juste avant ou pendant l’élection.

Une stratégie long terme d'investissement dans des ETF reste l'option la plus logique. Elle vous permettra de profiter de l'effet magique (et automatique) des intérêts composés.

Envie de suivre votre patrimoine en temps réel et mieux investir votre argent ? Essayez gratuitement Finary !